High Dynamic Range ou HDR est certainement la technologie la plus en vogue en ce moment. Mais toutes les technologies HDR ne sont pas égales. En fait, il existe des normes concurrentes, voire des notions divergentes, sur ce que signifie être un moniteur PC ou une télévision HDR.

Entrez le nouveau AOC Agon AG322QC4. Il est absolument bourré de fonctionnalités. Par exemple, il prend en charge les fréquences de rafraîchissement avec une résolution native allant jusqu’à 144Hz, un panneau incurvé de 32 pouces et une fonctionnalité de synchronisation adaptative. À bien des égards, c’est un moniteur de rêve pour les joueurs et les passionnés de PC performants.

Malgré tout, c’est la prise en charge du HDR par le AG322QC4 qui le distingue et définit ce moniteur. Spécifiquement, il offre la certification VESA DisplayHDR 400 et est l’un des premiers moniteurs à le faire. Alors, qu’est-ce que cela signifie exactement, cela fait-il une différence tangible pour l’expérience d’affichage et vaut-il une prime de prix?

Bien sûr, cette nouvelle AOC n’est pas unique. Sur le papier, c’est une sonnerie pleine pour le BenQ EX3203R, que nous avons examiné récemment. Cela définit les attentes quant à ce qu’on peut attendre de cet écran en général et également en termes de capacité HDR.

Prix ​​et disponibilité

Au prix de 400 £ au Royaume-Uni et de 549 $ aux États-Unis (le prix australien n’est actuellement pas disponible), vous pouvez prendre deux points de vue sur le prix du AOC Agon AG322QC4.

D’une part, ce n’est pas vraiment une bonne affaire compte tenu de sa résolution native médiocre de 1440p et de sa taille de panneau de 32 pouces. L’AOC elle-même vous vendra le CQ32G1, qui correspond à ce moniteur en termes de taille, de résolution et de taux de rafraîchissement pour seulement 399 $ (environ 300 £, 560 AU $).

De l’autre, le nouvel AG322QC4 compatible HDR réduit de trois chiffres le très similaire BenQ EX3203R.

Conception

En tant que membre de la gamme de moniteurs Agon d’AOC, l’AG322QC4 s’adresse tout particulièrement aux joueurs. Cela se reflète à la fois dans l’apparence et dans l’ensemble de fonctionnalités. En ce qui concerne le design, vous obtenez de jolies lunettes minces sur trois côtés du panneau, un style élégant et polyvalent et quelques LED rétro-éclairées de couleur rouge funky le long de la lunette inférieure.

AOC a également inclus son contrôleur de plug-in de signature. Elle ressemble un peu à une souris à boutons multiples et permet d’accéder rapidement et facilement au menu à l’écran.

C’est pratique, étant donné que l’AOC est généreux avec les options conviviales pour les joueurs, y compris la possibilité de basculer entre les deux niveaux d’overdrive de pixels et le mode faible décalage, ce que les joueurs apprécieront.

La fonctionnalité HDR du panneau est également accessible via le contrôleur. Parlant du panneau, il arbore une courbure 1800R, que beaucoup trouveront ajoute à l’immersion dans les jeux, et à la technologie VA. Ce dernier a tendance à améliorer le contraste et les couleurs, mais n’est généralement pas le plus rapide des technologies LCD.

Ailleurs, les fonctionnalités de base sont également valables pour la plupart des joueurs. La résolution native de 2 560 x 1 440 pixels, l’actualisation de 144 Hz et la prise en charge de la dernière génération de seconde génération de la technologie de synchronisation adaptative Freesync d’AMD.

En fait, la seule omission notable est le support de la connectivité USB-C. Pour la plupart des joueurs, la plupart du temps, ce n’est pas un problème majeur. Cependant, USB-C devient rapidement la connexion d’affichage la plus pratique et la plus efficace pour le PC, il est donc dommage de ne pas l’inclure ici.

Prise en charge HDR

Comme pour le BenQ EX3203R, il est important de noter que la conformité de ce moniteur AOC à la norme VESA DisplayHDR 400 nécessite certaines qualifications.

Comme son nom l’indique, le DisplayHDR 400 n’exige qu’une luminosité maximale de 400 cd / m2. D’autres normes HDR exigent non seulement une luminosité beaucoup plus élevée, jusqu’à 1 000 cd / m2, mais également une atténuation locale, qui n’est pas prise en charge par ce moniteur.

De même, le DisplayHDR 400 est moins exigeant en termes de reproduction des couleurs que les autres normes HDR. Comme nous l’avions conclu avec le BenQ EX3203R, le DisplayHDR 400 est mieux assimilé à un HDR lite qu’à un HDR à part entière.

Performance

Les mises en garde liées au HDR dûment notées, nous pouvons prendre le AOC Agon AG322QC4 sur ses mérites qui, pour la plupart, sont nombreux. Le panneau VA de 32 pouces est cité à 3 000: 1 pour le contraste statique, ce qui se traduit par de très jolis tons de noir d’encre et un excellent contraste. De même, vous ne manquerez pas non plus de dynamisme et de saturation des couleurs avec cet écran. C’est punchy.

Le calibrage en usine est également correct. Vous obtenez ainsi tout ce dynamisme et tout ce contraste avec beaucoup de détails aux deux extrémités de l’échelle de luminosité. La compression n’est pas un problème. La fonction overdrive définie par l’utilisateur fonctionne également bien.

Une image fantôme inverse est visible dans son réglage le plus rapide. Mais réglé à moyen, la cadence du panneau est décente (mais pas aussi nette que les meilleurs moniteurs de jeu de TN) et il y a peu ou pas de fantômes visibles.

La combinaison d’actualisation de 144Hz et de synchronisation adaptative est toujours la bienvenue. Une fois que vous avez expérimenté la finesse d’un moniteur à rafraîchissement élevé, il est pénible de revenir à un moniteur standard à 60Hz.

Quant à cette capacité DisplayHDR 400, il est impossible de savoir si ce moniteur offre une véritable expérience HDR. Cela ressemble plus à un moniteur SDR vraiment percutant qu’un véritable écran HDR. Mais il est inévitable que la ligne de démarcation entre le SDR et le HDR soit un peu floue à la marge.

Il convient également de noter l’impact de la résolution native de l’AG322QC4 sur 1 440. C’est un avantage pour les jeux car il permet de charger moins de charge sur votre sous-système graphique qu’un moniteur 4K, par exemple.

Cela signifie des taux de trame plus élevés, un jeu plus fluide et une sensation de réactivité accrue. L’inconvénient est que la résolution n’est pas particulièrement élevée pour un moniteur de cette taille, si bien que les pixels sont assez gros et laids dans un contexte de bureau et de rendu des polices et que vous disposez de beaucoup moins de marge de manœuvre qu’un panneau 4K.

Verdict

L’AOC a rempli son mandat de jeu avec brio. C’est assez rapide, c’est super lisse et cela produit des effets visuels fantastiques.

On peut dire que cela n’offre pas vraiment une expérience HDR complète. Mais sa prise en charge de ce que vous appelez la norme d’entrée de gamme VESA DisplayHDR 400 garantit que vous obtenez une image globale très percutante par rapport aux moniteurs SDR classiques et que vous obtenez tout cela à un prix global raisonnable.

Même en gardant à l’esprit que ce n’est pas un moniteur conçu pour la productivité, sa mission centrée sur les jeux a un coût en termes de densité de pixels et d’immobilier de bureau. Par conséquent, si vous recherchez un appareil polyvalent, vous préférerez peut-être quelque chose avec une grille complète de 4K pixels.